Histoire

Crée en 1970 par des militants associatifs et syndicaux épaulés par l’équipe municipale d’Hubert Dubedout, l’Office Dauphinois des Travailleurs Immigrés comme on l’appelle alors a pour objectif de soutenir les travailleurs issus de l’immigration dans un contexte marqué par une forte exploitation dans le monde économique et par des conditions de logement insalubre dans le centre ancien de Grenoble.

L’association s’est donnée, alors, trois missions : informer et aider les personnes à conquérir leurs droits sociaux et politiques, proposer des solutions en matière de logement (un foyer de travailleurs migrants FTM), prévenir et lutter contre les discriminations quels que soient les domaines où elles se manifestent. Dès lors est expérimentée ce qui, peu à peu, deviendra le mode de fonctionnement de l’ODTI, à savoir  une approche intégrée entre différents services (Pôle Juridique Ressources, Pôle Santé Migrants, Pôle Gestion Exploitation, Pôle Expertise Evaluation) mise en œuvre avec les personnes accueillies au sein du Pôle Social Logement. L’ODTI accueille et soutien environ 2 000 personnes par an.

En 2004, l’ODTI est devenu l’Observatoire des Discriminations et des Territoires Interculturels. L’association a redéfini ses missions et ses modalités d’intervention. Le foyer a été restauré et transformé en résidence sociale dans le cadre du plan national de réhabilitation des FTM. Elle porte désormais le nom d’un de ses fondateurs Nordine Hadj Amar. L’organisation spatiale a été transformée, les chambres collectives ont été remplacées par des vrais appartements allant du studio au T2. L’ODTI dispose donc de 120 appartements situés dans le quartier Très Cloîtres à Grenoble et au sein de la région grenobloise ce qui permet d’héberger environ 200 ménages par an (femmes, hommes et enfants). L’ODTI reçoit des subventions de l’Etat et des collectivités territoriales notamment la commune de Grenoble.

Au 7 place Edmond Arnaud à Grenoble se trouve le siège de l’association et ses différents services, dans un site exceptionnel, en plein centre-ville de Grenoble, à proximité des grands équipements de la ville et en relation, par les transports en commun (station Tram Musée), avec tous les équipements de la région rurbaine grenobloise.

Dans ce territoire chargé d’histoire qu’est le quartier Très-Cloîtres, avec ses partenaires, l’ODTI met en œuvre depuis plusieurs années, une stratégie de développement soutenable permettant de valoriser au mieux les potentialités des lieux (bâtiment et environnement urbain) et les capacités des gens accueillis afin de leur permettre d’avoir une meilleure maîtrise sur leur vie quotidienne. Les changements économiques, sociaux et environnementaux qui s’annoncent frapperont surtout les gens les plus fragiles. La mission de l’ODTI est de permettre qu’ils acquièrent les outils nécessaires pour faire face au mieux à ces défis qui concernent toute la société..